Articles sélectionnés, école inclusive

Parution de l’échec scolaire n’existe pas, de Juliette SPERANZA

Juliette Speranza publie le 3 septembre chez Albin Michel l‘Échec scolaire n’existe pas. Pour en finir avec la « ségrégation cognitive », Juliette SPERANZA appelle à une école qui accepte la diversité des profils et des intelligences:

Et si l’échec scolaire n’était qu’un mensonge ? Quel parent n’a jamais essuyé ces sentences sans appel : « votre enfant ne comprend rien », « nous ne savons plus quoi faire de lui », « il n’est pas dans le moule », « les maths ce n’est pas pour elle », etc. Les conseils de classe, les bulletins scolaires sont devenus de vraies angoisses pour les parents et les élèves. Et si l’école n’était plus une chance pour tous mais un échec pour tous ? Le temps est venu de dire la vérité. L’école est indigne de confiance, intolérante, rigide. Un système de contre-apprentissage organisé. Juliette Speranza, professeure en classe prépa, ayant enseigné du primaire au supérieur, propose une alternative. Un apprentissage qui renoue avec l’autonomie de l’élève, celle qui s’appuie sur les forces et les compétences, celle qui redonne sa place au sein de l’école. Un enseignement qui assume la diversité des profils. Pour que l’éducation retrouve sa mission première, celle de croire en tous ses élèves.
Ce livre est une révolution. Une nouvelle approche de l’intelligence. Un soutien, un accompagnement qui va changer l’avenir de votre enfant. Un espoir pour les parents, une libération pour les enseignants, une solution pour nos enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s